Particularités

En France, la conception d'un ouvrage de génie-civil (dont les fondations) s'appuie sur des normes et des spécifications techniques précises, toutes nos études les respectent :

  • Norme française NF P94-261 du 15 juin 2013
  • Norme française NF P94-262 du 20 juillet 2012
  • Fascicule N°62 – Titre V (Dépassé)
  • Eurocode 7
  • CFMS (Comité Français de Mécanique des sols) « Fondation d’éoliennes »
  • BAEL « Béton Armé aux Etats Limites » (Dépassée)
  • Eurocode 2

La conception nécessite des études géotechniques, les plus courantes sont :

  • Etude pressiométrique
  • Amélioration de sol : inclusions rigides ou colonnes ballastées (rare)
  • Pieux battus (n'existent quasiment pas), pieux foré (peu fréquents)
  • Il existe de rapports G1 (phase AVP) ou G2 (Phase EXE)

D'autres particularités:

  • La réglementation française impose un vérification de l'étude par un bureau de contrôle certifié (par exemple: Bureau Veritas, Socotec ou Dekra), valable pour tout le territoire national.
  • Toute société en charge d’un projet du BTP doit souscrire un contrat d’assurance de garantie décennale.
  • Les documents et la communication pendant les travaux sont toujours en français.
  • La taille des parcs en France comprennent en moyennte entre 6 - 10 turbines.
  • Les types de sol sont majoritairement hétérogènes.
  • Suivant la norme française, les charges sismiques ne sont pas à considérer dans l'éolien (fondations).
  • Le type de contrat EPC n'est pas très courant à différence de l'Amérique du Sud ou de l'Afrique.